L'Association des M?decins d'Asie, AMDA, fond?e en 1984

Filtre


GPSP

Cat?gorie

Ann?e

Pay

Projet

Uncategorized

 Action

Sur le terrain : message d'une infirmière AMDA à Bodhgaya

Date de Publication:2015-01-14
 

Je suis infirmière diplômée du district de Gaya dans l'état de Bihar en Inde. A bien des égards, Bihar est un district riche en ressources, mais est souvent classé comme l'un des Etats les plus pauvres de l'Inde. Je travaille pour l'AMDA Peace Clinic (APC) au centre de soins pour mères et enfants (Mother and Child care center) à Bodhgaya depuis octobre 2014. Actuellement, nous fournissons toutes sortes d'informations nécessaires pour les soins de santé maternelle et infantile. Je conseille les femmes sur la façon de prendre soin d'un enfant, comment prendre soin de soi pendant sa grossesse et comment favoriser la santé et l'hygiène personnelle. Nous avons commencé notre travail avec le village de Piparpati qui est adjacent à l'APC. Le village a été créé grace au programme "don pour 500 maisons" par le gouvernement sri-lankais à la fin des années 1970. Chaque maison (de taille compacte) dispose de deux chambres et d'un salon. Depuis lors, les conditions des maisons et des environs ont été gravemeent détériorés et les conditions de vie sont limitées au strict minimum.

Dans le cadre de ma routine quotidienne, un jour, je suis allée au village et je me sus rendue dans une maison. Dans cette maison, il y avait une jeune femme qui partageait sa maison avec son mari, sa belle-mère, son beau-père, son beau-frère, la femme de son beau-frère et leurs deux enfants. Cette jeune femme était originaire d'un village voisin et elle a épousé son mari l'année précédente pour emménager chez son mari selon la tradition de l'Inde rurale.

Quand je l'ai rencontrée la première fois, elle était très réservée et était enceinte de presque huit mois. Elle ne pesait qu'environ 35 kilogrammes. Comme d'habitude j'ai enregistré toutes les informations essentielles à son sujet et ai commencé à lui rendre visite régulièrement. Rapidement, elle est devenue une bonne amie et a commencé à s'ouvrir à moi.

Le temps de son accouchement arrivait. Elle donna naissance à une petite fille faible pesant environ 2,5 kg le 20 novembre 2014. Après l'accouchement, elle revint à la maison de son mari et continua à souffrir d'anémie et d'un mauvais état de santé.

Le 20 décembre 2014, son père l'emmena sur son lieu de naissance afin de suivre un traitement. Personne ne sait ce qui est arrivé, mais lorsqu'elle est retournée chez son mari, son ame était parti et seul son corps était présent. Plus tard, j'ai découvert que l'une des principale raison de son mauvais état de santé, de sa faiblesse pendant la grossesse et son décès était dû au fait qu'elle était atteinte de tuberculose. La famille du mari ne l'avait compris qu'après sa mort.

Pourtant, de cette triste histoire est née une belle petite fille, élevée désormais par la mère de son mari.

 

Le bébé semble en bonne santé mais a perdu environ 2 kg 500 g de pesage lors de son 1er mois. Je continue à leur donner de bons conseils sur les soins de bébé. Mon conseil de garder le bébé à l'hôpital sous surveillance constante n'a toutefois pas été accepté par la famille en raison de leur estime et les coutumes.

Ils ont nommé le bébé "Priya" qui signifie "amour". Priya est sous la garde constante de son père et sa grand-mère. Priya est alimentée avec du lait de vache et de temps en temps par le lait de sa tante. L'APC donna une moustiquaire, un kit bébé et des doudous pour Priya. J'espère vraiment que Priya recevra tout l'amour qu'elle mérite et qu'elle grandira sainement pour devenir une fille en bonne santé, intelligente avec la bénédiction de sa mère qui veille sur elle de là-haut.

    •  2015

 
 
PAGE TOP